Le Conseil de Genève des Droits de l’Homme et de la Justice se félicite de la décision du Parlement européen d’imposer l’interdiction des armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis

32017221015862.jpg

GENÈVE – Le Conseil de Genève s’est félicité de la décision du Parlement européen d’interdiction d’armes imposée à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis au cours des trois années de guerre au Yémen, condamnant les crimes de guerre horribles perpétrés contre des civils.

Le Conseil de Genève des Droits de l’Homme et de la Justice a déclaré dans une déclaration à la presse que la décision du Parlement européen représentait une victoire pour les victimes civiles du Yémen, un renversement de la justice internationale et une réponse aux demandes répétées de défense des droits de l’Homme pour la vente d’armes à Riyad et à Abu Dhabi. à leurs crimes au Yémen.

Le Conseil de Genève s’est félicité de la condamnation par le Parlement européen de la guerre menée par l’alliance KSA_UAE contre le Yémen, des violations commises à l’encontre de ses civils et des demandes de la coalition et des parties au conflit au Yémen d’arrêter immédiatement les combats dans le pays.

La résolution du parlement, adoptée avec l’approbation de 449 membres contre 36 et 78 abstentions, indiquait que les frappes aériennes de la coalition dirigée par les saoudiens et les Émirats arabes unis et le blocus naval imposé au Yémen avaient entraîné la mort de milliers de personnes et provoqué l’instabilité croissante du pays. souffrant de la pire crise humanitaire dans le monde.

Le Conseil de Genève a souligné l’importance de la décision du Parlement européen d’imposer une interdiction d’armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, y compris la technologie de censure d’Internet en raison de violations internes, d’arrestations et de poursuites de militants et de défenseurs des droits de l’Homme.

Le Conseil de Genève a demandé instamment à tous les pays de l’Union européenne d’adopter la décision du Parlement et de la mettre en pratique. Il a souligné que la participation de tout pays européen à des accords militaires avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, accusés de crimes de guerre, est une honte et une violation du consensus international contre les crimes liés au charbon au Yémen.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top