L’Attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande est un acte terroriste dénué de toute humanité

26bc30da-6301-4034-a5b6-83531e86b430.jpg

GENEVE – Le Conseil de Genève pour les droits et les libertés a condamné l’attaque terroriste perpétrée ce vendredi 15 mars contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, et qui a coûté la vie à quarante-neuf musulmans et en a blessé des dizaines dont des enfants, en une dangereuse escalade de la violence contre les musulmans en occident.

Ce vendredi, le monde s’est réveillé sous le choc face à la tragédie d’un massacre en Nouvelle-Zélande commis avec une cruauté sans bornes par un terroriste armé de nationalité australienne dit d’extrême droite. Le tueur a ouvert le feu sans discernement sur des fidèles innocents présents lors de la prière du vendredi aux mosquées de Linwood et Al Noor dans la paisible ville de Christchurch. Parmi les victimes figurent des enfants et des réfugiés syriens que l’ironie du sort a fait fuir l’enfer de la guerre dans leur pays pour qu’ils succombent à une barbarie d’une autre sorte, à savoir la guerre contre l’islam et les musulmans.

Le Conseil de Genève pour les droits et les libertés estime que cet acte criminel et odieux est profondément inhumain car attaquer des lieux de culte avec autant de brutalité constitue une violation flagrante des droits et libertés fondamentaux de la personne humaine, voire une atteinte à l’humanité.

Le Conseil de Genève rappelle que l’histoire a toujours montré que la violation du droit de protection des lieux de culte constitue une menace pour la paix et la sécurité dans le monde. La manière dont cette attaque a été menée suscite l’inquiétude quant à la propagation alarmante de l’islamophobie et à la montée des discours de haine ciblant les musulmans dans les sociétés occidentales à travers le monde.

Le Conseil de Genève réitère sa condamnation du terrorisme sous toutes ses formes et ses manifestations, appelant tous les États à adopter des lois strictes permettant de lutter contre le terrorisme qui n’a ni foi ni religion. Nous appelons également à intensifier les efforts internationaux conjoints dans le but decombattre toutes les formes de violence et d’extrémisme pour empêcher de tels odieux actes de se reproduire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top